médiathèqueAccéder à la Médiathèque
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte
Vous êtes ici : Accueil » Routot au quotidien » Actualités » Prévention aux dangers du monoxyde de carbone

Prévention aux dangers du monoxyde de carbone

Chaque année environ 1 300 épisodes d’intoxications au monoxyde de carbone survenus par accident et impliquant près de 3 000 personnes sont déclarés aux autorités sanitaires.

En 2019 en Normandie, 37 foyers d’intoxication au monoxyde de carbone ont été signalés à l’Agence Régionale de Santé et au Centre Antipoison et de Toxicovigilance. 134 personnes ont été impliquées dont 70 présentant une intoxication avérée.

Plus de 90% des accidents ont été d’origine domestique et sont survenus dans l’habitat pendant la période de chauffe. Voici des mesures simples et de bon sens permettant d’écarter le risque d’émanation de monoxyde de carbone au niveau de vos installations de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion :

Avant l’hiver, faites systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié dans votre résidence principale et secondaire le cas échéant :

  • Aérer au moins 10 minutes par jour votre logement, même s’il fait froid
  • Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air
  • Respectez systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu : placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc…

 

Cliquez ici

Article publié le samedi 12 décembre 2020